Sblocca

logout

Inserisci qui sotto il codice di sblocco

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Quisque consequat odio vel dolor volutpat et varius ligula tristique. Curabitur lacinia porttitor lorem, non venenatis massa molestie sed. Etiam nunc tellus, tempus a sagittis eu, egestas non lorem. Etiam adipiscing, turpis eu consectetur vestibulum

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Quisque consequat odio vel dolor volutpat et varius ligula tristique. Curabitur lacinia porttitor lorem, non venenatis massa molestie sed. Etiam nunc tellus, tempus a sagittis eu, egestas non lorem. Etiam adipiscing, turpis eu consectetur vestibulum
imparosulweb

Didattica digitale integrata

Il portale a sostegno della didattica digitale integrata, con proposte per lo studio autonomo e contenuti per il consolidamento, il ripasso e l’inclusione; i materiali sono organizzati in nuclei fondamentali, anche per facilitare il recupero degli argomenti non svolti, come segnalato nel PIA

Covid en si bémol

Covid en si bémol

La musique réchauffe le cœur et en ce moment de confinement elle constitue souvent un remède pour soigner[1] l’âme et pour lutter contre la peur.

Un peu partout dans le monde de nombreux artistes se mobilisent pour faire passer des messages de prévention ou pour collecter des dons afin de lutter contre le Covid-19.

Des musiciens se donnent spontanément rendez-vous sur la toile pour adoucir[2] cette période d’isolement forcé et beaucoup de gens chantent à leur fenêtre ou à leur balcon pour rendre hommage aux personnes qui travaillent dans l’ombre ou tout simplement pour garder le moral.

En France, parmi les plus belles « chansons du Coronavirus » on trouve «À nos héros du quotidien» de Soprano qui est un hommage aux personnes qui œuvrent[3] tous les jours, sans le savoir, au bonheur[4] des autres. Dans le clip officiel de son single, Soprano, artiste marseillais qui vient d’être honoré d’une statue au Musée Grevin de Paris, apparaît en tenue de facteur et il distribue des lettres de remerciement aux personnes qui rendent la vie des autres meilleure, souvent sans s’en rendre compte. En période de confinement et de Coronavirus le chanteur a dédié sa chanson aux soignants[5] avec une vidéo, postée sur tous les réseaux sociaux, où l’on voit défiler des images touchantes[6] du personnel hospitalier sur le rythme de son hit. Mais les remerciements s’adressent aussi à toutes les autres personnes qui nous protègent et qui nous nourrissent[7] : médecins, infirmières, pharmaciennes, livreurs[8], caissières, employés de supermarché, commerçants, routiers[9], policiers et tant d'autres.

La liste des artistes qui ont voulu rendre hommage « à ceux qui sauvent des vies » est longue : Calogero avec « On fait comme si », Jean-Jacques Goldman avec une réinterprétation de son tube[10] « Il changerait la vie » ou encore Zazie avec sa nouvelle chanson « Après la pluie ».

Parmi les chansons de solidarité on trouve « Résiste » de France Gall, chantée par une soixantaine d’anonymes aux quatre coins[11] de la France et dédiée à ceux qui sont en première ligne face au virus et « La tendresse-symphonie confinée », une œuvre collective interprétée par 45 musicien(ne)s et chanteurs(ses) qui se sont réunis pour nous dire que « vivre sans tendresse, il n’en est pas question[12] ».

Claudia Casazza



[1] Soigner : curare
[2] Adoucir : addolcire
[3] Œuvrer : operare
[4] Le bonheur : la felicità
[5] Un soignant : un sanitario
[6] Touchant : toccante
[7] Nourrir : nutrire
[8] Un livreur : un fattorino/corriere
[9] Un routier : un camionista/autotrasportatore
[10] Un tube : un successo musicale
[11] Un coin : un angolo
[12]Il n’en est pas question : non se ne parla

File da scaricare